Nikita (film de 1990)

Nikita est un film franco-italien de Luc Besson, sorti en février 1990. Le tournage se déroule principalement à Paris et à Venise.

Nikita
Synopsis
Une jeune toxicomane, faisant partie d’une bande de jeunes voyous, participe alors avec la bande au cambriolage de la pharmacie du père de l’un d’entre eux. Mais le cambriolage tourne au bain de sang, dans lequel ces complices, le pharmacien et plusieurs policiers meurent. Elle est arrêtée, jugée pour assassinat et condamnée à la prison à perpétuité.
Une nuit, des agents du gouvernement simulent sa mort par overdose et l’enterre officiellement.
A son réveille, elle se trouve dans une nouvelle cellule, où entre un certain Bob, qui lui révèle l’endroit où elle se trouve, un centre d’entraînement spécial des services secrets français, le Centre, il lui donne le choix entre être, réellement, enterrer ou travailler pour eux. Elle accepte par dépit, le second choix.
Elle subit un entrainement de plusieurs années, sous la surveillance de Bob, où elle réapprend tout de A à Z.
A ce moment là, Bob l’invite au restaurant, Le Train bleu, qui s’avère être sa première mission.
D’autres missions l’attente …

Fiche technique
Réalisation et scénario : Luc Besson
Genres : policier, thriller, drame
Durée : 118 minutes
Budget : 50.000.000 Frs, soit environ 7.600.000 €uros

Acteurs principaux
– Anne Parillaud : Nikita
– Tchéky Karyo : Bob
– Jean-Hugues Anglade : Marco
– Jeanne Moreau : Armande
– Jean Reno : Victor, le nettoyeur

Lieux de tournages
1/ La scène d’ouverture se situe au niveau de la station Quai de la Gare (ligne 6), plus précisément ente la Bibliothèque François Mitterrand et la station de métro Quai de la Gare ;
2/ Le lieu d’entrainement semble se tenir au 244 Boulevard Saint-Germain, dans le 7ème, où se situe le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (nom du ministère en 2015), même si la cour intérieure n’est peut-être pas dans ce bâtiment ;
3/ Juste après sa sortie, elle retrouve au niveau du 122 rue de Rivoli, nous pouvons le savoir grâce au numéro de la rue sur le lampadaire et nous pouvons aussi reconnaitre le musée du Louvre et l’Hôtel de la Marine au fond. Cela fait une trotte en le Boulevard Saint-Germain et la rue de Rivoli.
Anecdote : nous pouvons voir un bus de la ligne 69 avec une pub des Pages Jaunes datant de 1989, année de tournage du film ;
4/ Le tournage au restaurant Le Train bleu, situé au 1er étage de la gare de Lyon à Paris, se déroula sur trois nuits après la fermeture de l’établissement avec une partie du personnel (chefs de rang et maîtres d’hôtel) accompagnés de figurants dans les rôles de la clientèle ;
5/ Il semblerait qu’elle vive au croisement de la rue Joseph Granier et de la rue Louis Codet, dans le 7ème. Les Invalides se trouvent en arrière plan.

Laisser un commentaire