Musée de l’Air et de l’Espace

Après le salon du Bourget, nous avons visité son musée, le Musée de l’Air et de l’Espace.
maeAlors direction Le Bourget en RER (B) puis le bus 152, direction Gonesse, pour descendre à l’arrêt Musée de l’Air et de l’Espace.
L’entrée du musée en gratuite mais certaines visites sont payantes et peuvent être cumulatives.

Forfait Avions
J’ai choisi de visiter les avions Boeing 747, et les deux concordes, malheureusement, le Dakota (DC-3) était en entretien et donc inaccessible.
Dans le 747, nous pouvons voir certaines parties de l’avion invisible normalement, via des zones retirées ou des planchers remplacés par des vitres.
Les 2 concordes dont les cockpits se font faces, le visiteur rendre par l’arrière du 1er concorde (prototype 001 – F-WTSS), il a servit au test et contient encore le matériel de mesure et de comportement de l’avion en vol, nous sortons par l’avant de l’avion pour entrer dans le 2nd concorde (211 F-BTSD) par le même accès, celui-ci possède encore ces sièges rendant une impression de petitesse et d’étroitesse, le plafond est assez bas pour un avion long.

Le musée comporte douze halls :
Hall 1 : débuts de l’aviation jusqu’en 1918 sont exposés dans la Grande galerie
Hall 2 : Les as de 14-18, nous montres les évolutions technologiques au cours de la guerre
Hall 3 : Galerie des maquettes
Hall 4 : Les ballons, entre 1500 et 1900
Hall 5 : Seconde Guerre Mondiale, plusieurs avions de pays différents sont présentés allant des avions allemands (Fw 190), américains (P-47 et P-51 Mustang), anglais (Spitfire), russes (Yak 3) et français (Dewoitine D.520).
Hall 6 : Concorde (entrée dans les appareils payantes)
Hall 7 : Prototypes d’avions conçus par la France pour réaliser des tests et des avancées technologiques.
Hall 8 : Avions de chasse de l’Armée de l’Air, avions retirés du service et exposés au musée.
Hall 9 : Hélicoptères et autres voilures tournantes
Hall 10 : Les avions de l’entre deux-guerres, évolution des appareils entre les deux-guerres, montrant la forte évolution de l’aéronautique pendant cette période
Hall 11 : La conquête spatiale, dispose de plusieurs maquettes de fusées, de capsules et de combinaisons spatiales, dont le Soyouz T-6, utilisé par Jean-Loup Chrétien, le 24 juin 1982 pour rejoindre la station spatiale soviétique Saliout-7 puis pour revenir sur Terre le 2 juillet suivant.
Hall 12 : Espace Normandie-Niemen (nouvelle salle), escadrille français ayant combattu l’Allemagne Nazi depuis l’URSS pendant la 2nde Guerre Mondiale. A la fin de celle-ci, Staline offrit aux pilotes les avions dans lesquels ils avaient combattus, ce qui a permis d’avoir des avions russes en France, chose rare à cette époque.
Le tarmac
Le tarmac comporte deux fusées Ariane (1 et 5) et plusieurs avions militaire français.

Pour tous ceux qui s’intéressent à l’aéronautique et l’aérospatial, ce musée est à visiter et est incontournable.

Plus d’infos :
Site web : museeairespace.fr

Laisser un commentaire