Et si on surfait à Paris ?

Le premier complexe de vague statique indoor parisien a ouvert ses portes en juin dernier en plein cœur du 15ème arrondissement. De quoi réjouir les amateurs de glisse de la capitale et peut-être susciter de nouvelles vocations.

Avis aux riders : inutile de prendre un billet pour Biarritz, Nazaré ou Hawaï pour surfer, le nouveau spot à tester se situe… à Paris ! Et oui, le centre Wave in Paris propose de glisser sur la première vague statique en intérieur de la ville. Ouverte aux débutants comme aux plus expérimentés, aux adultes comme aux enfants, une chose est sûre, tous y passeront un bon moment.

Du surf indoor quèsaco ?

Certains d’entre vous se demandent peut-être comment peut-on surfer en intérieur ? Et ils ont bien raison. Place aux explications. Grâce à Flowrider, une technologie innovante et unique en France, de l’eau est puissamment projetée sur un plan incliné afin de reproduire les mouvements d’une vague. Si à première vue la puissance de l’eau peut paraître assez forte, l’avantage avec une vague en intérieur, c’est qu’on peut la régler. De plus, la force de l’eau projetée étant alimentée par deux pompes autonomes, il est possible de faire pratiquer deux riders en même temps sur cette vague de 16 mètres de long sur 10 mètres de large, même s’ils n’ont pas le même niveau, en installant un séparateur dans le bassin. L’eau envoyée sera alors plus calme d’un côté que de l’autre. Idéal pour rider en duo.

Et si vous tombez ? Pas de panique. Sous votre board, point de cailloux, de rochers ni même de sable, mais une toile tendue relativement molle qui amortit les chocs. Les rebords ont également été rembourrés pour assurer la sécurité des riders. Alors, lorsque l’on est emporté par la vague et que notre board ride plus vite que nous, il y a très peu de risques de se blesser. Côté température, soyez également rassurés, les chutes se font dans une eau à 27° (même si elle semble un peu fraiche quand on est frileux !).

Et en pratique ?

Après un passage par les vestiaires pour enfiler sa tenue de rider – comprenez votre maillot de bain ou votre combinaison si vous voulez vous la jouer pro jusqu’au bout – c’est parti pour 55 minutes de glisse ou de galipettes pour les novices. Avant de vous lancer, sachez que si vous vous attendez à trouver ou retrouver les sensations du surf, vous serez peut-être déçus. En effet, sur cette vague statique parisienne, les sensations s’approchent plus de celles du wakeboard, du snowboard ou du skateboard.

Deux disciplines vous sont proposées chez Wave In Paris : le bodyboard et le flowboard. Le premier est idéal pour les novices et les enfants car il se pratique allongé sur une planche assez large. Le bodyboard permet de s’amuser sans être frustré et de s’acclimater avec la vague qui peut être un peu impressionnante au premier abord. Il nous replonge en enfance ou à l’adolescence quand on se prenait pour Keanu Reeves dans Point Break pendant les vacances d’été à la plage. Pour les riders plus expérimentés, ou si vous avez envie de vous challenger, n’hésitez pas à essayer le flowboard. Cette-fois, vous devrez être debout sur votre board et trouver votre équilibre pour évoluer dans la vague, et pourquoi pas même vous lancer dans quelques figures si vous vous sentez comme un poisson dans l’eau !

Cependant, si vous êtes débutant et pas du tout familiarisé avec le surf, le snow, le skate, enfin bref, que vous n’avez jamais pratiqué un sport de glisse, ne vous attendez peut-être pas à tenir longtemps en équilibre sur cette planche – bien plus étroite que le bodyboard – dès la première séance… Néanmoins, pour vous encourager, vous guider, vous rassurer et même vous tenir la main si besoin, des moniteurs expérimentés sont présents tout au long de votre pratique. Dans tous les cas, ici on ne cherche pas la performance, mais à s’amuser et se défouler en toute sécurité.

Et si on veut progresser ?

Wave in Paris a pensé aux futurs champions et a ouvert une école de glisse. Encadrée par des professionnels diplômés, elle accueille aussi bien les enfants que les adultes qui ont envie de s’initier et/ou de se perfectionner. Bref, de quoi être prêt pour les JO de 2024 !

Vous avez envie d’essayer ?

La réservation se fait en ligne sur le site Wave in Paris. Chaque séance dure 1h et les créneaux proposés s’étendent de 10h à 21h en semaine, de 10h à 19h le samedi et de 9h à 19h le dimanche. Jusqu’à 16 personnes peuvent être accueillies sur un créneau. Les séances sont ouvertes aux enfants dès l’âge de 4 ans. Côté tarifs : les prix des séances vont de 20 euros à 45 euros, selon le jour et l’heure choisis.

Infos pratiques

Wave in Paris

107 rue de la Croix-Nivert

75075 Paris

Céline Coelho

Philomène, une globe trotteuse parisienne

Philomène nous a partagé avec nous son quotidien de globe-trotteuse à l’ère du Covid-19. 1. Peux-tu te présenter ? Je m’appelle Philomène, 42 ans et j’ai un master 2 en management des organisations culturelles. 2. Que fais-tu dans la vie ? Ma profession actuelle n’a aucun rapport avec mes études. Après avoir travaillé pendant longtemps […]

À la découverte de la Cité Florale

La cité florale se situe dans le 13ème arrondissement de Paris, à deux pas du Parc Montsouris. L’histoire du site La cité fut construite en 1928 sur un pré régulièrement inondé par la Bièvre. C’est une rivière prenant sa source à Guyancourt dans les Yvelines, entrant dans Paris au niveau du 13ème arrondissement pour se […]

Quand l’Arc de Triomphe enflamme les conversations

Si l’art intrigue et éveille les consciences, il suscite souvent des émotions et libère les opinions. Qu’on ait apprécié ou non l’Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude, l’œuvre d’art a déclenché des réactions et n’a pas laissé de marbre l’opinion publique. L’occasion pour la Ville Lumière d’attirer tous les regards. À quelques jours […]

Nuit Blanche 2021, que faire samedi à Paris ?

Pour la 20ème édition de la Nuit Blanche, nos vous proposons une série de sorties à réaliser le soir du samedi 2 octobre. Cette année, 200 parcours seront proposés à travers Paris, répartis sur 4 parcours (Centre, Nord, Est, Ouest), tout en s’étendant aussi dans la Métropole du Grand Paris. Faisons le point sur certains […]

Rénovation de la façade de l’église de la Madeleine

L’église de la Madeleine a reçu ces échafaudages fin août en vue de sa restauration extérieure dont le chantier durement jusqu’en juin 2023. Des échafaudages et des filets de protection entourant l’édifice depuis 1998 et est maintenant entièrement recouverte d’échafaudages en vue d’une restauration de l’extérieur de l’édifice. Un arrêté de péril émis par la […]

Les Journées européennes du Patrimoine à Paris, 38e édition

Comme chaque année, la 38ème édition des journées du patrimoine se dérouleront le 18 et 19 septembre, sur le thème du « Patrimoine pour tous, ensemble, faisons vivre le patrimoine ». Après une édition précédente marquée par le Covid-19 avec de nombreuses restrictions et annulations d’événements, l’édition 2021 permettra d’avoir plus d’événements, avec évidements les gestes barrières. […]

Quatre films de Belmondo se passant à Paris

Suite au décès de Jean-Paul Belmondo la semaine dernière, listons certains de ces films se passant à Paris. A bout de souffle Résumé : Michel Poiccard (Jean-Paul Belmondo), réalise le trajet Marseille Paris à bord d’une voiture volée mais tue un gendarme motocycliste. A Paris, il retrouve une étudiante américaine, Patricia (Jean Seberg), avec laquelle […]

Joséphine Baker fera son entrée au Panthéon

Joséphine Baker est une artiste franco-américaine, qui entrera au Panthéon le 30 novembre prochain. Qui est Joséphine Baker ? Joséphine Baker, de son vrai nom Freda Josephine McDonald, née dans le Missouri en juin 1906 dans une famille métissée afro-américaine et amérindienne. En octobre 1925, à l’âge de 19 ans, elle arrive à Paris et passe en […]

Napoléon III, l’empereur qui transforme Paris

Rappelons que Louis-Napoléon Bonaparte, Napoléon III, n’est autre que le neveu de Napoléon Ier. Né à Paris le 20 avril 1808, il voyagera dans de nombreux pays. Son séjour de deux ans à Londres, entre 1846 et 1848, sera notamment source d’inspiration pour ses projets pour la Ville Lumière. Londres avait, en effet, été détruite […]