Les fontaines parisiennes

Les fontaines parisiennes ont été pendant longtemps le moyen le plus simple d’avoir accès à de l’eau potable. Suite à la commune de Paris en 1870, Richard Wallace offrit aux parisiens des fontaines.

Les fontaines Wallace sont les plus connues et sont des points d’eau potable publics. Dessinées par Charles-Auguste Lebourg, elles tiennent leur nom de Richard Wallace, philanthrope anglais. Richard Wallace s’inspire des « Drinking fountain » de Londres.
Ils existent quatre types de fontaines à Paris, avec des tailles différentes.
– Grand modèle est le modèle le plus connue, communément appelé Fontaine Wallace. Les quatre cariatides représentent la « Bonté », la « Simplicité », la « Charité », la « sobriété ». Elles sont toutes différentes, soit par la position de leur genou et de leurs pieds, soit par la manière dont leur tunique est nouée au niveau du corsage.


– Modèles à colonnettes ne sont plus qu’au nombre de 2 à Paris (l’un rue de Rémusat, l’autre avenue des Ternes). Elles sont moins couteuses à fabriquer que le modèle Wallace à cause de la disparition des cariatides, remplacées par des colonnettes.


– Modèle en applique, il existe trois modèles en applique à Paris l’un se trouve au niveau du jardin des plantes (5e), le 2ème rue Rollin (5e) et le 3ème au 20 rue Norvins (18e).


– Fontaine de petit modèle, modèle se trouvant dans les jardins publics de Paris.

Les fontaines pétillantes sont des fontaines ayant reçues une adjonction de CO2 pour rendre l’eau de Paris pétillante, l’eau est refroidie à 7°C. Le concept vient d’Italie sous le nom de « Casa dell’Acqua » (Maison de l’eau).

Les fontaines Bayard sont des fontaines avec un système à tourniquet fabriqués par l’entreprise Bayard dont peu de modèle existe encore à Paris, il existe deux modèles :
– avec commande à volant horizontal, dont l’une des rares représentantes se trouvent dans le Square Georges-Lamarque ;
– avec commande à bouton rond à droite, près du sommet, dont l’une des rares représentantes se trouvent au niveau du 9 rue Francis de Croisset (75018).

Les fontaines Millénaire sont des fontaines réalisées pour le passage à l’an 2000 et également appelées fontaines de l’an 2000 ou fontaine RADI (de la société de design qui les ont créées, Radi Designers).

Les fontaines Totem sont des fontaines créées par les ateliers d’eau de Paris en 2012. Elles ont été créés et installés pour des événements/manifestations.

Les fontaines Albien sont des fontaines alimentées par le bassin géologique parisien renfermant une nappe d’eau souterraine, dite de l’Albien. D’une profondeur maximale de 900 mètres, elle représente environ 700 milliards de mètres cubes d’eau. Ces réserves d’eau potable ont incité le forage de puits artésiens sous l’administration de Rambuteau (1833-1848).

Les fontaines Arceau sont deux modèles de fontaines dessinées par Cécile Planchais.
– fontaine en aluminium et inox.
– fontaine-borne-marché permet d’alimenter les marchés parisiens en eau. Elles sont de couleur verte pour rappeler les fontaines Wallace.

Les fontaines Poing d’eau sont cinq fontaines de l’artiste camerounais Pascale Marthine Tayou. Ces œuvres sont différentes les unes des autres. Quatre d’entre elles représentent un clan ou une famille regroupé en cercle et regardant l’extérieur. Pour le cinquième, les personnages se font faces sur un globe. Chaque fontaine est posée sur un socle d’une couleur différente de la fontaine suivante. Elles ont été commandées lors du prolongement du tramway T3 en direction de la porte de Montreuil.

« Carte des fontaines de Paris »

Laisser un commentaire