La Maison de Victor Hugo fait peau neuve

Initialement prévue pour le début du mois de novembre (il y a quelques jours donc), la réouverture de la maison de Victor Hugo, à Paris, ne devrait plus tarder. Les nouveaux aménagements devraient permettre aux visiteurs de profiter d’une nouvelle expérience et d’un parcours de visite plus agréable.

© Didier Messina, Maison Victor Hugo

L’histoire du 6 place des Vosges

Aujourd’hui musée parisien situé au 6 place des Vosges dans le 4ème arrondissement, l’endroit était auparavant l’appartement de Victor Hugo. L’écrivain a, en effet, loué l’appartement, au deuxième étage, pendant 16 ans, de 1832 à 1848. Installé dans ce logis de près de 300 m², le célèbre auteur français y connaîtra une vie mondaine, politique et familiale. Il recevra fréquemment ses amis Alexandre Dumas, Prosper Mérimée, Lamartine, Balzac, Vigny ou encore Sainte-Beuve. Victor Hugo installe également son cabinet de travail au 6 place des Vosges, c’est là qu’il écrira la majeure partie de sa célèbre oeuvre Les Misérables. Pendant son séjour, place des Vosges, l’écrivain sera nommé Pair de France, élu à l’Académie française et deviendra député de Paris.

Buste de Victor Hugo

Après le départ de Victor Hugo en 1848, l’appartement connaîtra divers changements et transformations. Si sa superficie n’a pas changé, le lieu de vie de l’écrivain n’est aujourd’hui plus reconnaissable, couloirs et balcons ont disparu. Les biens de la famille Hugo ont été dispersés en 1852. La ville de Paris récupère une partie centrale de l’hôtel particulier en 1873. Un ami du poète, Paul Meurice, qui est également l’exécuteur testamentaire de Victor Hugo, fait don de nombreux dessins de l’écrivain, de manuscrits, photos, souvenirs et meubles. Les collections aujourd’hui présentées dans l’actuel musée ont été constituées grâce à ce don. C’est en 1903 que le musée sera inauguré !

Présentation des lieux actuels

Les trois périodes déterminantes de la vie de l’auteur sont restituées dans le musée. Le visiteur traverse plusieurs pièces qui évoquent le parcours chronologique de l’écrivain : avant l’exil, pendant l’exil et depuis l’exil.

L’espace a été modernisé, le visiteur pourra désormais suivre le parcours des expositions en consultant des bornes tactiles, placées à divers endroits de la visite. Ces outils d’accompagnement permettront aux visiteurs d’en apprendre davantage sur la biographie de Victor Hugo, les curieux pourront également profiter d’une visite virtuelle de Hauteville House, à Guernesey. Un audioguide et un guidage en réalité sonore augmenté, proposés aux visiteurs en situation de handicap, offriront une meilleure expérience à ceux qui en ont besoin. Une application gratuite, disponible sur mobile, guidera les visiteurs dans le musée et à l’extérieur. Les réseaux sociaux serviront l’expérience utilisateur : Adèle Hugo, défunte femme de Victor Hugo, répondra sur Facebook aux questions des utilisateurs (via Messenger) et proposera différents parcours thématiques pour mieux découvrir les engagements politiques du poète, ses lieux de vie et ses engagements familiaux.

Parmi les autres nouveautés, les visiteurs pourront profiter d’un espace pédagogique de près de 50m2 qui accueillera des conférences et ateliers pour le jeune public. Enfin, les visiteurs auront également accès à la cour qu’empruntait Victor Hugo pour se rendre discrètement à ses rendez-vous galants. Un salon de thé, installé dans la cour, à l’ombre des marronniers, offrira une pause méritée aux visiteurs, non loin de la fontaine aux serpents, dessinée par Victor Hugo en personne.

Les travaux devaient durer onze mois et un budget de 1,5M€ a été consacré au réaménagement des lieux.

On espère pouvoir redécouvrir l’ancien appartement de Victor Hugo, et flâner autour de la place des Vosges très prochainement !

Béatrix Benoist d’Anthenay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.