Un sous-marin à Paris

Un sous-marin à Paris

L’Argonaute (S636) est un ancien sous-marin de 400 tonnes de la marine française et exposé à la Cité des Sciences et de l’Industrie (la Villette).
Ce sous-marin est entré en service en 1958 et désarmé en 1982. Entre 1982 et 1989, des discutions ont eu lieu entre l’association AMERAMI et la marine nationale pour préserver un sous marin de classe Aréthuse. Finalement, en 1989, le sous marin devient la propriété de l’association et l’aménage pour le transformer en musée.
Mais il se trouve à Toulon (base navale) et doit être amené à Paris. Pour cela, il part de Toulon, en passe par le détroit de Gibraltar pour arriver au Havre. De là, il remonte la Seine, grâce à sa petite taille et traverse les sept écluses du canal de Saint-Denis pour arriver à son lieu d’exposition, et est accessible au public depuis 1991.

Le sous-marin en lui-même
L’exposition débute par l’arrière du navire et par une ouverture réalisée sur le tribord (la droite) du navire, par l’association, pour faciliter l’entrée.
L’intérieur du sous-marin est très étroit. Cette partie constitue la salle des machines et possède des couchettes. Mais le nombre total de couchettes du sous-marin s’avère être inférieure à l’équipage de 40 sous marinier. Pour régler ce problème, il y a une rotation de l’équipage dessus entre le temps de service et de repos. (1ère section). Une porte coupe bruit permettait de réduire le bruit au reste du navire s’épare la 1ère section de la 2nde section.
Ce navire est équipé d’un Schnorchel (permettant à un sous-marin de faire fonctionner ses moteurs diesel sous l’eau), situé dans la 2nde section. La cuisine du navire se trouve en dessous du pont du navire.
Le poste de commandant se trouve dans la 3ème section du navire, où il y a l’ensemble des instruments de bords avec les cartes maritime.
Enfin, à l’avant du navire, la 4ème section, se trouve la salle des torpilles, avec 4 lances torpilles et évidemment avec des couchettes pour l’équipage. Par manque de place, il n’y avait qu’une seule toilette (au centre du navire) et la douche (dans la salle des torpilles) fut transformée en réserve de nourriture pour économiser l’eau douce du bâtiment.
En sortant du sous-marin, toujours à tribord, nous pouvons voir l’intérieur des ballasts du navire via des ouvertures réalisées exprès.

Une exposition permanente retrace l’évolution des sous-marins depuis leurs inventions jusqu’à aujourd’hui.
L’Argonaute se situe à la Villette, ouvert à tous à partir de 3 ans et le tarif unique est à 3 euros. Plus d’infos ici.

Laisser un commentaire