Les aqueducs franciliens

Plusieurs aqueducs ont été construit autour et à Paris, permettant à la ville d’avoir de l’eau propre pour la consommation.

Les aqueducs ont été construits principalement pendant trois époques, celui de Lutèce, lors du 2 siècle, celui de Médicis, au 17ème siècle et enfin ceux construit à la fin du 19ème et début 20ème siècle.

Aqueducs en service

  • Aqueduc de la Vanne : construit entre 1866 et 1874 et d’une longueur de 156 km, avec un débit moyen 145 000 m3/jour. Il permet d’acheminer les eaux des sources de la région de Sens dans l’Yonne (89) jusqu’au réservoir de L’Haÿ-les-Roses (94). Il est construit en partie sur les restes de l’aqueduc Médicis. Il fut érigé par Eugène Belgrand en 1874.
  • Aqueduc du Loing : construit entre 1897 et 1900 et d’une longueur de 95 km, avec un débit moyen 210 000 m3/jour. Il permet d’acheminer les eaux du bassin de Loing jusqu’au réservoir de Montsouris. Il a été construit pour doubler la capacité de l’aqueduc de la Vanne.
  • Aqueduc de l’Avre : construit entre 1890 et 1893 et d’une longueur de 102 km, avec un débit moyen 160 000 m3/jour. Il permet d’acheminer les eaux des sources de Verneuil-sur-Avre (27) et Dreux (28) et alimente du réservoir de Saint-Cloud (92).
  • Aqueduc de la Dhuis : construit entre 1863 et 1865 et d’une longueur de 131 km, avec un débit moyen 22 000 m3/jour. Il permet d’acheminer les sources situées à proximité de Château-Thierry (02) et alimente le réservoir de Ménilmontant et alimente le parc d’attraction Disneyland Paris (77) depuis le 12 avril 1992.
  • Aqueduc de la Voulzie : construit en 1925 et d’une longueur de 55,4 km, avec un débit moyen 100 000 m3/jour. Il permet d’acheminer les eaux des sources de la Voulzie, du Durteint et du Dragon.

Anciens aqueducs

  • Aqueduc de Lutèce : probablement construit deuxième moitié du 2e siècle apr. J.-C. et à partir du 4e siècle et à la suite des invasions barbares, et faute d’entretien, il cessa de fonctionner au bout d’environ 500 ans. Il est d’une longueur de 16 km, enjambant la vallée de la Bièvre, nécessitant la construction d’un pont aqueduc à proximité d’Arcueil (94). Il permettait de capter l’eau sur les plateaux de Wissous et de Rungis jusqu’au Thermes de Cluny.
  • Aqueduc Médicis : Henri IV, soucieux de l’approvisionnement en eau de Paris, ordonne qu’on retrouve et restaure l’aqueduc de Lutèce, qui s’avère trop dégradé pour être remis en service. Il fut décidé d’en construire un nouveau, à partir de 1613 et les travaux durent 10 ans sur une distance de 13 km, comprenant 27 regards, permettant d’acheminer les eaux du plateau de Rungis (Carré des eaux de Rungis), jusqu’à la maison du Fontainier. Il fut remplacé par l’aqueduc de la Vanne suivant une grande partie du même tracé.
  • Aqueducs d’Arcueil et de Cachan : sont un ensemble d’aqueducs au niveau de la vallée de la Bièvre. Ils transportent les eaux de 3 rivières la Vanne, le Loing et le Lunain.
    • Le 1er date de l’ère gallo-romaine ;
    • Le 2ème est celui de Médicis ;
    • Le 3ème est celui de la Vanne, érigé par Eugène Belgrand en 1874, est le seul encore en service.
Aqueduc de Médicis (au Nord du Parc Montsouris)

Plus d’infos :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.