Découverte de 200 squelettes sous un supermarché parisien

Sous un supermarché de Paris, plus de 200 squelettes ont été découvert.

Denis Gliksman, Inrap
Denis Gliksman, Inrap

Depuis début janvier et jusqu’en mars 2015, une équipe de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) mène des fouilles sous le site de ce Monoprix, boulevard Sébastopol (2nd arrondissement). Entre le 12ème et le 18ème siècle, le cimetière de l’Hôpital de la Trinité se trouvait sur ce site.
Les archéologues s’interrogent sur les causes de ces décès en masse. Car ces 200 squelettes ont été rangés soigneusement dans plusieurs fosses communes. Les deux principales causes envisagées sont soit la famine ou soit la peste.
Les ossements furent déplacer dans les catacombes lors de la destruction du cimetière. « Mais apparemment, le travail n’a pas été bien fait » et « C’est la première fois qu’un cimetière hospitalier est fouillé à Paris », note l’archéologue Isabelle Abadie, qui dirige les fouilles.

Huit fosses communes
Dans le sous-sol du Monoprix se trouve huit fosses communes sur une surface d’environ 100 m². Sept d’entre elles comprennent moins de 20 squelettes. Mais la huitième, en comporte à elle seule, environ 150 squelettes.
Une couche inférieure reste à explorer, ce qui peut présager d’autres surprises.

Laisser un commentaire