Paris 2024 : la compétition de surf se tiendra à Tahiti

Le Comité d’organisation de Paris 2024 a officialisé sa décision, jeudi 12 décembre, pour les épreuves de surf qui se tiendront sur le site de Teahupo’o, à Tahiti, au détriment des 4 autres sites métropolitains. 

Cinq sites étaient en compétition pour accueillir l’épreuve de surf pour les JO de Paris 2024, La Torche (Finistère), Lacanau (Gironde), Hossegor-Seignosse-Capbreton (Landes) et Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) et Teahupo’o (Tahiti, Polynésie Française). Ces épreuves de shortboard seront disputées par 48 athlètes, 24 hommes et 24 femmes, à Teahupo’o. 

Choix du site 

Ce site permet d’offrir l’une des vagues les plus puissantes, spectaculaires et périlleuses au monde. Ce choix s’est fait aux détriments des autres sites dues aux conditions météorologiques peu favorables pour cette épreuve à ce moment là de l’année (26 juillet – 11 août) à cause d’une houle très fiable pendant la période estivale. Cela permettra aussi d’associer l’Outre-Mer aux JO, pourvoyeur de médailles.

Malheureusement, le site en question se trouve dans l’océan Pacifique sud, à 15 000 km de Paris, avec un décalage horaire de 12 heures. 

Cinq critères essentiels de sélection : 

  • Compétition/expérience sportive ; 
  • Zones opérationnelles/expérience spectateurs ; 
  • Cohérence avec la vision de Paris 2024/Des Jeux durables et spectaculaires ; 
  • Impact financier ; 
  • Hébergement des athlètes et des personnes accréditées. 

Le site devra être définitivement validé par le CIO que le 8 janvier prochain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.