Le pétrole en île-de-France

Comme disait le slogan de l’époque giscardienne : « En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ». Est-ce vrai ?
La protection de pétrole en France se situe en principalement dans les bassins parisien (55 %), d’Auvergne (44%) et de façon minoritaire en Alsace (à peine 1%).

Production française
Il y a déjà plus de 800 puits forés depuis 1949 (près de Lacq, Pyrénées-Atlantiques). En 2014, en France, il y a 64 puits en activités sortant 766.474 tonnes de pétrole dont 470.520 tonnes dans le bassin francilien.
La production de pétrole en France représente environ 1 % de sa consommation et la production diminue depuis 2005, passant de 6,8 MBatils à 4,8 Mbarils en 2014.
(Un baril = 159 litres. Une tonne de pétrole = 1208 litres, Mt : million de tonnes, Mbarils : million de barils)

Réserves stratégiques
La France possède des stocks de pétrole équivalent à 90 jours d’importation nette, soit environ 17 Mt.

Rentabilité
La production française est rentable si le prix du baril de pétrole est supérieur à 30$ (le marché se fait en dollars US). Plus le prix du baril est élevé, plus les investissements sont importants dans le secteur.

Zones pétrolifères du bassin francilien
Les principaux gisements se situent à Chaunoy, Itteville et Villeperdue, principalement à l’Est de Paris.
La première découverte de pétrole est faite le 22 février 1958 à 19h02, à 1.875 m de profondeur dans les sous-sols du village de Coulommes.
Fin 2002, Chaunoy avait produit au total 9,8 Mt d’huile et Villeperdue 5,8 Mt.

 

Laisser un commentaire