Insolite : une péniche en béton à Paris

Une péniche en béton armée se trouve entre le pont d’Austerlitz et le viaduc d’Austerlitz.

Construction
Construit en 1919 sous le nom Liège comme un chaland (bateau à fond plat) pour le transport de charbon entre Rouen et Paris juste après la 1ère Guerre Mondiale. L’utilisation du béton s’explique du manque d’acier pendant cette période. Malheureusement, le navire fut abandonné à Rouen peu quelques années après son entrée en service.

Rénovation par Le Corbusier
En 1929, Madeleine Zillhardt vend un dessin pour 1.500 francs (soit plus de 85.000€ en 2015) pour financer le rachat du chaland par l’Armée du Salut à condition qu’il soit renommer « Louise-Catherine » en souvenir de sa compagne, la peintre Louise-Catherine Breslau. Le projet de rénovation fut financer par Winnaretta Singer, princesse de Edmond de Polignac (héritière des machines à coudre Singer et belle-fille de Jules de Polignac et président du Conseil sous Charles X) imposa Le Corbusier.
Le Corbusier y installa 160 lits et autant de casiers avec une salle à manger, des cuisines, deux appartements et « un jardin suspendu sur le dessus de la péniche », notait Le Corbusier. Et le Louise-Catherine ouvre ces portes entre janvier 1930 et jusqu’en 1994.

Entre 1994 et 2006
Plusieurs interventions ont eu lieu entre 1994 et 2006 pour mettre le navire aux normes de sécurité mais face aux difficultés de financement de l’Armée de Salut, le navire fut finalement vendu en 2006.

A partir de 2006 et nouvelle restauration
La péniche fut racheté par une association en 2006 pour une bouché de pain mais les travaux de remise en état nécessite près 1,2 millions d’€uros.
Elle est classée monument historique depuis 2008.
Des travaux de rénovation ont commencés fin décembre 2015 pour créer un nouveau lieu culturel dédiée principalement à des expositions d’architecture.

Visite de la péniche en béton aménagée par Le Corbusier

Laisser un commentaire