Monument des Droits de l’Homme

La Journée international des droits de l’Homme est le 10 décembre, et est établi par l’ONU en 1948.

IMG_8045En 1989, un monument pour le bicentenaire de la Révolution fut installé sur l’avenue Charles-Risler, près du croisement de la rue de Belgrade et de l’allée Adrienne Lecouvreur (Paris 7 – Champ-de-Mars). Cette œuvre fut réalisée par Ivan Theimer.

Le monument
Il ressemble à un petit temple, desservit par deux escaliers de chaque côté du monument et installés dans le sens de l’avenue.
Il est constitué de plusieurs éléments :

– Façade Nord-Est : un escalier avec deux colonnes autour d’une porte en bronze. Derrière ces deux colonnes ont, côté gauche une petite statue et deux petites figurines pour l’autre. Au dessus de la colonne gauche se trouve un homme faisant une acrobatie. Plus haut une fenêtre ronde avec un ouroboros (serpent se mordant la queue). Un chaudron se trouve au niveau de l’escalier.

– Façade Sud-Est : plusieurs fresques (4 aux centre et 3 tout en haut et une au 3/4 gauche, un petit lézard est incruster légèrement plus à droite de cette dernière fresque), en bas se trouve le nom de 6 villes (Αθήνα (Athènes), Roma, Luxembourg, Bonn, Amsterdam, Kobenhavn (Copenhague)), avec leurs emblèmes.

– Façade Nord-Ouest : quatre fresques au centre et 6 noms de villes (Lisboa Madrid, Paris, Bruss/xelles (français et néerlandais), London, Dublin), avec leurs emblèmes.

Façade Nord-Ouest
Façade Nord-Ouest

– Façade Sud-Ouest : ce côté est peut-être le plus intéressant. Au coin de la façade Sud-Est et Sud-Ouest se trouve une horloge solaire avec deux petite figurines de chaque côté.
Deux obélisques, l’une à base triangle (gauche) et l’autre à base carré (droite) avec des inscriptions dessus, à leurs bases se trouvent des fresques et ont chacune une petite figurine au sommet. Les inscriptions concernent principalement la déclaration des Droits de l’Homme.
Entre les deux obélisques, une inscription s’y trouve :

« 1789 – Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen »

En dessous un delta rayonnant avec plusieurs trous, dont permet de voir l’intérieur de la structure et de facto l’arrière de la porte, qui comporte des inscriptions.
Deux statues, l’une d’homme (droite) et l’autre de femme avec un petit garçon (gauche).
Deux chaudrons se trouvent aussi de ce côté.

Aucune information n’est donnée concernant ce monument, provoquant une dégradation et un vandalisme important. Mais la mairie de Paris prévoit une restauration pour le mettre en valeur.

[MàJ] Le monument fut restauré durant le mois de janvier 2016. [Fin MàJ]

Laisser un commentaire