Les friperies : la mode à petits prix partout dans Paris

C’est un fait, les enseignes de fast fashion n’ont plus la côte. L’impact environnemental et le manque d’éthique liés à la fabrication de leurs produits ont éveillé les consciences des consommateurs, qui sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la seconde main. Et en 2021, l’upcycling, c’est LA tendance ultime. Alors, pour être stylé sans ravager la planète, la solution, c’est la fripe ! Bien loin de l’ambiance vide-grenier du siècle dernier où l’on n’y trouvait que des pièces dignes d’une soirée costumée, les friperies sont aujourd’hui the place to be pour dénicher des pépites… à petits prix.

Free’p’Star, Kilo Shop, Guerrisol : on vous emmène dans trois friperies incontournables de la capitale, avec le défi de trouver de quoi se saper avec seulement 30 euros dans le porte-monnaie.

Free’p’Star : la plus typique

Free’p’Star ce n’est pas une, ni deux, ni trois, ni quatre mais cinq boutiques en plein cœur de Paris ! Toutes situées dans le quartier Saint-Paul – Les Halles – Hôtel de Ville et parfois séparées de quelques mètres à peine, si vous ne trouvez pas votre bonheur dans l’une, vous tomberez sur la pièce de vos rêves dans l’autre. Chez Free’p’Star, on pioche dans des bacs pleins à craquer, on fait défiler vestes, robes et chemises sur des portants surchargés qui recouvrent les murs des sols aux plafonds voutés – typiques des boutiques du Marais – avant d’emprunter un escalier en colimaçon pour accéder aux sous-sols étroits ou à une mezzanine vertigineuse débordants tout autant de vêtements et d’accessoires. Si le choix est grand, les étiquettes affichent des prix mini, le plus souvent compris entre 5 et 20 euros, et ce, sans compter les bacs à 1 euro. Alors pour 30 euros, il y a de quoi trouver un style complet et tendance avec un jean ou un pantalon en velours taille haute ou même une salopette façon 90’s, accompagné d’un blouse rétro et d’un blazer masculin. Aux pieds, le vaste choix de Converse en excellent état devrait largement vous satisfaire. Victimes de leur succès, les magasins Free’p’Star sont souvent bondés et il faut savoir jouer des coudes pour y trouver le trésor tant convoité. Si vous n’êtes pas un initié des friperies, évitez de vous y risquer le week-end et commencez par les boutiques les plus calmes (Rivoli – Saint-Antoine – Saint-Denis) avant de vous aventurer dans celles de la Verrerie. En résumé, Free’p’Star, c’est la star de la fripe à Paris !

Les adresses – Free’p’Star
  • 51 rue Saint-Denis, 75001
  • 52 rue de la Verrerie, 75004
  • 61 rue de la Verrerie, 75004
  • 20 rue de Rivoli, 75004
  • 66 rue Saint-Antoine, 75004
Kilo shop : la plus insolite

Autant dire que le nom cette friperie peut prêter à confusion et laisser penser que l’on va chez son primeur ou son boucher plutôt que dans une boutique de prêt-à-porter. Pourtant, derrière celui-ci se cache un concept original, amusant mais aussi et surtout, écoresponsable. L’enseigne recycle des vêtements et accessoires vintage -soigneusement sélectionnés – pour leur offrir une seconde vie. La devise de Kilo Shop ? Reduce – Reuse – Recycle. Le message est on ne peut plus clair. Quant aux prix au kilo, ils sont fixés selon les articles et leur qualité et indiqués par une pastille de couleur sur chacun d’entre eux. Rouge pour ceux vendus 20 euros le kilo, vert pour ceux à 30 euros le kilo, bleu pour 40 euros/kilo et orange pour 60 euros/kilo. Par exemple, une chemise estampillée d’une pastille rouge reviendra à 6 euros environ et une robe « pastille verte » coûtera à peu près 9 euros. Sans oublier les bacs de fripes en vrac à 4 euros dans lesquels on trouve de tout. Difficile ici de repartir les mains vides tant les pièces proposées sont nombreuses mais aussi diverses et variées. Si l’on y trouve tous types de vêtements, Kilo Shop est le paradis du denim avec un choix phénoménal de jeans, vestes – avec ou sans manches -, chemises, jupes, shorts, etc. Une fois son shopping terminé, il est temps de passer sur les balances mises à disposition un peu partout dans le magasin pour savoir à combien va grimper le prix du ticket de caisse. Un concept atypique qui a fait de Kilo Shop une enseigne à succès si bien que l’on retrouve plusieurs boutiques à Paris mais aussi partout en France et à travers le monde, comme à Tokyo ou Athènes. Une chose est sûre, dans la catégorie friperies, Kilo Shop fait largement le poids !

Les adresses – Kilo Shop
  • 65 rue de la Verrerie, 75004
  • 69-71 rue de la Verrerie, 75004
  • 125 boulevard Saint-Germain, 75006
  • 10 boulevard Montmartre, 75009
  • 8 boulevard de Magenta, 75010
Guerrisol : la plus accessible

C’est la friperie hyper populaire, vraiment pas chère, dans laquelle tout le monde s’y retrouve. Les nombreuses boutiques disséminées un peu partout dans Paris sont souvent très grandes, parfois même immenses, bien organisées et regorgent de pépites qui n’attendent qu’à être dégotées. Les stocks régulièrement renouvelés permettent d’y trouver de tout, toute l’année et en toute saison. De la fripe, pas chère issue de marques bon marché – et souvent dans la tendance du moment d’ailleurs ! – mais aussi une sélection plus pointue, avec des pièces vintage de créateurs. Pour les dénicher, pas de secret, il faut avoir l’âme d’un chercheur, du flair mais surtout être patient et prévoir un bon créneau devant soi pour fouiller et farfouiller pendant des heures si l’on veut tomber nez à nez avec la pièce rêvée. Chez Guerrisol, on s’en tire généralement avec un tout petit ticket. Néanmoins, si les prix varient d’une boutique à l’autre, ils changent aussi d’un jour sur l’autre, de sorte que l’on peut payer 3 euros une paire de bottines en cuir ou de baskets de marque le jeudi et 7 euros le samedi. Préférez donc la semaine au week-end pour faire les meilleures affaires. Mais pas de panique, qu’il s’agisse des chaussures, des robes, des vestes, des t-shirts, etc. la fourchette de prix se situe en général entre 1,50 et 10 euros. Ainsi, pour 30 euros, selon les tarifs du jour, ce n’est pas un, mais deux looks complets que l’on composer. En bref, Guerrisol c’est la caverne d’Ali Baba de la fripe à Paris !

Les adresses – Guerrisol
  • 17 boulevard Rochechouart, 75009
  • 45 boulevard Chapelle, 75010
  • 19 avenue de Clichy, 75017
  • 96 boulevard Barbès, 75018

Céline Coelho


A propos Céline Coelho

Rédactrice depuis 2019.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.