A la découverte de la peinture danoise

Si le confinement restreint nos visites et sorties culturelles, rien ne nous interdit d’en apprendre davantage sur les expositions en cours. Le Lutèce du Parisien vous propose de découvrir la peinture nordique à travers une visite virtuelle de l’exposition « L’Âge d’or de la peinture danoise (1801-1864) » qui se tient au Petit Palais.

© Christen Kobke, Vue de Dosseringen, 1838

Quand la peinture danoise s’invite à Paris

Le Petit Palais accueille actuellement plus de 200 œuvres d’artistes phares de la peinture danoise de 1800 à 1864. L’exposition est programmée jusqu’au 3 janvier prochain, la dernière exposition du genre avait eu lieu il n’y a pas moins de 35 ans au Grand Palais. Suite à ce succès, le Louvre a décidé de se doter de sa propre collection de peinture danoise, le National Gallery de Londres en détient également une.  L’exposition parisienne, actuellement en cours, est organisée en partenariat avec le Nationalmuseum de Stockholm et le Statens Museum for Kunst de Copenhague.

Les tableaux mettent en lumière les conditions sociales, économiques, politiques et culturelles du Danemark au XIXème siècle, offrant un panorama de sujets comme la vie à Copenhague, le voyage, le travail des artistes, la campagne ou la famille. Les années comprises entre 1801 et 1864 correspondent à une période d’épanouissement pour la vie artistique et culturelle du Danemark, les artistes mettent en avant l’image d’une nation puissante à travers leurs œuvres. L’accent est mis sur la bourgeoisie de Copenhague, les paysages bucoliques et les fermes idylliques. Les œuvres exposées au Petit Palais témoignent d’une attention portée aux détails.

© Christoffer Wilhelm Eckersberg, Vue du pont Royal, Paris, 1812,

La particularité du style des peintres danois

La première moitié du XIXème siècle est une période assez troublée pour le Danemark, tant sur le plan économique, politique que territorial. C’est pourtant pendant cette période un peu sombre pour le pays qu’un essor artistique voit le jour, la naissance d’une nouvelle bourgeoisie, qui n’hésite pas à passer de nombreuses commandes aux peintres, offre aux artistes danois un nouveau statut, la vie culturelle se développe et les lieux d’exposition se multiplient. Une nouvelle génération de peintres expose ses talents, les artistes deviennent les acteurs de cet âge d’or. Citons Christen Kobke, Albert Küchler, Wilhelm Marstrand, Wilhelm Ferdinand Bendz et Constantin Hansen.

Le style des peintres de cette époque est caractérisé par une étude de la lumière, un goût pour le détail et un cadrage atypique. Le style des peintres danois est très éloigné de celui des peintres français de l’époque comme Delacroix ou des peintres anglais comme Turner. Les peintres danois ne sont pourtant pas isolés dans leur temps puisqu’ils voyagent à travers l’Europe, se rendant notamment en Italie. Plus tard, les artistes danois rejoindront des mouvements artistiques internationaux à travers différents courants. La peinture danoise se traduit par des lumières tantôt douces, tantôt éblouissantes, des couleurs épurées et des peintures au cordeau.

© Christian Albrecht Jensen,
La Baronne Christine Stampe,
1827, Copenhague

Le goût du détail marque les peintures danoises du début du XIXème siècle, les peintres reproduisent ce qu’ils voient sous leurs yeux, dans les moindres détails. A Copenhague, les artistes rencontrent les scientifiques, les météorologues, les archéologues ou spécialistes des plantes, ce qui permet d’offrir à leurs tableaux des premiers plans très détaillés. Les cadrages des œuvres sont très modernes pour leur temps, certains peuvent évoquer la photographie. Les peintres ont aussi pris pour sujet des modèles masculins ou féminins. On retrouve sur les figures humaines peintes le même travail de lumière et de détail.

La peinture danoise semble être un éden dans une période où le Danemark souffre, entre guerres napoléoniennes, crise économique, guerres contre la Prusse, … Cette période foisonnante pour les artistes offre une parenthèse enchanteresse pour les visiteurs.

Béatrix Benoist d’Anthenay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.