Les Journées européennes du Patrimoine à Paris, l’édition 2020

La 37ème édition des célèbres Journées du Patrimoine a eu lieu le weekend dernier, les 19 et 20 septembre. Le thème mis à l’honneur était l’éducation. L’épidémie de Covid-19 a limité la manifestation culturelle et plusieurs villes ont annulé l’événement. A Paris, les visiteurs ont pu explorer de nombreux lieux ouverts au public.

Une édition un peu chamboulée

1 500 évènements ont dû être annulés dans 400 lieux en raison de l’épidémie de Covid-19. Les Français, particulièrement amateurs des Journées du Patrimoine, ont du composer avec des visites virtuelles, des annulations et des mesures sanitaires limitant le nombre de visiteurs dans les lieux. 13 000 sites ont ouvert leurs portes au public, proposant plus de 20 000 animations. Pour mieux respecter les règles sanitaires en vigueur, 20% des visiteurs ont dû réserver leurs places sur internet.

A Paris, plusieurs monuments ont vu leurs accès réduits, d’autres bâtiments ont installé des circuits balisés, comme au Palais Royal par exemple. Le Louvre proposait des visites guidées en petits groupes pour respecter les gestes barrière sans renoncer aux visites physiques. Une centaine de sites ont opté pour les visites virtuelles. Facebook et Instagram ont proposé des excursions, il était possible de suivre l’intérieur du chantier de la reconstruction de Notre-Dame ou de se perdre dans les coulisses de la Maison de la radio. Pour visiter les salons du Palais de l’Elysée, les visiteurs ont du réserver, les lieux ne pouvaient accueillir plus de 125 personnes par demi-heure. Une visite virtuelle était cependant possible pour ceux qui n’avaient pas eu la chance d’obtenir leur laissez-passer. 

Certaines entités ont fait le choix de proposer une visite 100% digitale, comme la RATP. 25 capsules vidéos et sonores ont été mises à la disposition du public. La SNCF a également proposé au public une visite virtuelle de l’Orient Express ainsi que la possibilité de découvrir l’horloge de la Gare de Lyon. Les Français semblent plébisciter le digital pour la culture !

Des visites en extérieur se sont organisées pour une meilleure gestion des gestes barrière et des respects de distances de sécurité. Les charpentiers qui restaurent les toits de Notre-Dame ont présenté leurs savoir-faire au public, sur le parvis de la cathédrale. La visite était gratuite et sans réservation obligatoire.

Les lieux parisiens ouverts au public

Les visiteurs ont pu découvrir des lieux habituellement fermés au public ou redécouvrir des lieux qu’ils apprécient sous un autre jour. Sainte-Chapelle, Conciergerie, Cour des Comptes, bibliothèques, musées, Panthéon, … le choix était vaste !

Le Musée de l’Armée fête ses 350 ans et proposait, pour l’occasion, de nombreuses visites guidées dans des lieux habituellement fermés au public comme la salle Turenne ou le laboratoire de l’apothicaire Parmentier. Adultes et enfants ont pu participer à des ateliers pour apprendre à restaurer le métal, le cuir ou le textile.

La Banque de France proposait une visite sur un parcours inversé. Pendant deux jours, les visiteurs ont pu découvrir la salle du conseil général, la salle à manger du conseil. Le public a pu admirer la galerie dorée ou encore le bureau du gouverneur ou bien le salon Fragonard.

Le Musée de l’Air et de l’Espace réservait de belles surprises aux visiteurs : visites guidées du musée, jeu de pistes aux abords de l’aéroport, découverte des ateliers de réparation et d’entretien des avions, …

Malgré des conditions plus compliquées que les précédentes années, les Français ont pu profiter des Journées du Patrimoine pour découvrir des lieux qui leur tenaient à cœur.

Béatrix Benoist d’Anthenay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.