Val d’Oise : future forêt à Pierrelaye-Bessancourt

La plaine de Pierrelaye-Bessancourt, polluée, va laisser place à une forêt d’un million d’arbres sur 1350 hectares.

Ce projet est inscrit dans le cadre du Grand Paris permettant de planter un million d’arbres sur 1350 hectares et s’étendra sur 7 communes du Val d’Oise, Bessancourt, Frépillon, Herblay-sur-Seine, Méry-sur-Oise, Pierrelaye, Saint-Ouen-l’Aumône et Taverny. Le projet est estimé entre 80 et 85 millions d’euros.

Choix du territoire

L’implantation de cette forêt dans ce territoire n’est pas du au hasard. Jusqu’au début du 19ème siècle, ce territoire était encore boisé mais fut racheté par la Mairie de Paris pour en faire un grand cimetière, qui ne fut jamais réalisé et le secteur a servi finalement de zone d’épandage des eaux usées parisiennes jusqu’en 1992. Les sols étaient fertilisés avec ces eaux permettant le développement d’une activité de maraîchage.

Malheureusement, « des études sanitaires, menées à partir de la fin des années 1990 sur les eaux épandues puis sur la terre elle-même, ont mis à jour une pollution des sols de la Plaine. Cette pollution, aux métaux lourds », explique le Syndicat Mixte pour l’Aménagement de la Plaine de Pierrelaye-Bessancourt (SMAPP), entrainant l’arrêt des cultures à destination humaine.

29 essences d’arbres différentes

Lors du lancement de l’opération, seuls 6 essences ont été sélectionnées : érable champêtre, érable plane, cormier, aulne blanc, chêne Sessile et bouleau. A terme, ce seront 29 essences différentes qui y seront plantées.

Ces essences ont été sélectionnées grâce à leur capacité de croissance rapide permettant d’avoir une forêt haute de 10 à 12 mètres dans 10 à 15 ans.

Ces arbres ont aussi été choisis pour faire face aux changements climatiques et aux divers parasites.

Huit entrées et 90 km de chemins

Pour préserver la plaine, seule 8 entrées existeront pour pouvoir accéder au 90 km de chemin qui traverse la forêt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.