L’agriculture francilienne

L’Île-de-France est surtout connu pour son image ultra-urbaine alors que les terres agricoles représente près de la moitié de la surface francilienne.

Près de 50% est agricole
L’Île-de-France fait 12 012 km² et l’agriculture représente environ 47% du territoire, soit plus de 56 000 km².

Les 4 départements suivant représentent la majorité de la surface agricole francilienne :
– Seine-et-Marne (77) : l’agriculture occupe 56% de ce territoire avec 3.350 km²
– Yvelines (78) : occupe 39%, soit 890 km²
– Essonne (91) : occupe 45% avec 824 km²
– Val-d’Oise (95) : occupe 44% avec 540 km²

Les 3 départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis) sont sur-urbanisés et ont une surface agricole de 19 km² (6% de la superficie totale).

Paris n’a évidemment pas de surface agricole mais réalise de l’agriculture urbaine avec des jardins partagés pour favoriser les liens sociaux.

Le blé comme culture principale
L’agriculture francilienne produit plus de 3 millions de tonnes de céréales, d’oléagineux et de protéagineux. Dont les 2/3 (2 millions de tonnes) correspondent à du blé, représentant 150% de la consommation francilienne.

Grandes exploitations
L’Île-de-France comporte environ 5.000 exploitations, dont la superficie est nettement supérieure à la moyenne nationale et dont la moyenne régionale est de 113,2 ha.
– 40% des exploitations ont une superficie inférieure à 100 ha ;
– 40% des exploitations ont une superficie comprise entre 100 et 200 ha, contre 14,8% au niveau nationale ;
– 20% des exploitations ont une superficie supérieure à 200 ha, contre 4,3% en France.

Emploi
Les 5.000 exploitations emploient seulement 12.400 personnes (0,2 % des emplois) en 2012.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.