Paris sans publicités

Depuis le 1er janvier 2018, plus aucun des 1 630 panneaux publicitaires de JC Decaux n’affichent de publicité.

En 2011, la ville de Paris interdit les publicités lumineuses mais en 2017, Paris a autorisé que 15 % des mobiliers urbains d’information soient de ce type. En avril puis en septembre dernier, le tribunal administratif puis le Conseil d’État avaient retoqué la réattribution pour cinq ans des panneaux d’affichage en vertu du règlement local.

A la suite de cela, la Mairie de Paris prolonge le contrat de JC Decaux de 20 mois, sans appel d’offre. Les concurrents de l’opérateur JC Decaux contestent cette attribution devant les tribunaux. Le tribunal administratif a décidé d’annuler le contrat le 5 décembre dernier. La Marie de Paris le conteste devant le Conseil d’État, dont la décision sera rendue fin janvier 2018.

Le Conseil d’État donnera raison à la Mairie de Paris et les publicités reviendront en février prochain. Sinon et bien plus gênant pour le budget de Paris, la décision est confirmée par le Conseil d’État et provoquera un nouvel appel d’offre et pourra prendre entre 18 et 24 mois, à raison d’une perte de 30 Millions € par an (les recettes générées par les publicités).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.