Compte-rendu du Salon du Bourget 2015

Le Salon du Bourget à eu lieu entre le 15 et 21 juin 2015 et s’est déroulé sur l’aéroport du Bourget.
bourget-2015Le Salon du Bourget s’est déroulé en deux périodes, la première entre le 15 et 19 juin pour les professionnels et du 19 au 21 juin pour le grand public.
J’y suis allé l’après-midi samedi 20 juin, RER B direction Le Bourget, des bus dédiés ont été mis en place pour aller à l’aéroport. L’entrée se fait rapidement avec un contrôle des sacs, puis valider son billet d’entré.

Pavillons déserts
Dès l’entrée se trouve les 6 pavillons des exposants-industriels qui se sont avérés … quasi-désertiques.
La raison, donnée par une exposante de Seine Saint-Denis, est que les industriels repartent le vendredi soir, à la fin de la période pro. Dans ces pavillons, nous pouvions voir certaines pièces, équipements d’avions, maquettes de fusée et de satellites encore sur leurs présentoirs, soit des stands sans hôte(esse)s d’accueil, soit avec des hôte(esse)s d’accueil qui semblaient plus s’ennuyer qu’à faire autre chose. J’ai vu une hôtesse lire un livre pour passer le temps, le stand devait sûrement rester ouvert pour des raisons techniques même si elle n’avait rien à faire.
Mais certains stands étaient pleins, bizarrement ceux des industriels français et sont regroupés ensemble, Dassault, Michelin, Arianespace, principalement.
Il est dommage de permettre aux visiteurs de rentrer dans des pavillons quasiment vides.

Emplois
À l’extérieur, 2-3 pavillons sont dédiés à l’emploi dans l’aéronautique et l’aérospatiale.

Voltige
Quand je suis arrivé au Bourget, un Canadair faisait son show, par la suite, il y a eu la Patrouille de France, un A400M, un DC-3, un JF-17 Thunder (avion militaire pakistanais), un YAK-3 (avion soviétique de la 2e WW).
Un écran géant fut installé pour permettre de mieux voir ces avions en parade.
Il est étonnant que certains avions arrivent et soient encore aptes à voler 75 à 80 ans après leurs fabrications.
Le présentateur du show aérien annonce deux choses étonnantes :
– La Fédéral Aviation Administration (agence de l’aviation civile US) s’inquiétait de l’utilisation du DC-3 de nos jours et il s’est avéré que ces avions sont encore en état de vol.
– Concernant le Yak-3, il fut offert aux pilotes français (du régiment Normandie-Niemen) ayant combattus pour et en Russie contre l’Allemagne.

Aéronefs au sol
Il y a 120 aéronefs présentés cette année au salon, allant du petit monomoteur aux avions militaires (avions de chasse et cargos) et aux hélicoptères.
Plusieurs nations étaient représentés, dont la France, majoritairement, les États-Unis, et dans la moindre mesure, le Portugal.

Musée de l’Air et de l’Espace
Contre tout attente, je me suis aperçu que le Musée de l’Air et de l’Espace était ouvert au public, mais de façon tardive (aux alentours des 17h alors que le salon fermé à 18h). Je me suis dépêché de faire une visite du musée. Ce musée retrace l’histoire de l’aviation civile et militaire des débuts jusqu’à aujourd’hui. Ce musée demande plusieurs heures pour le visiter correctement. Un article lui sera consacré.

En quelques chiffes :
– Nombre d’exposants : 2303 (+4%)
– Nombre de pays représentés : 100
– Nombre de délégations officielles : 293
– Nombre de journaliste et médias accrédités : 4359
– Nombre de visiteurs professionnels: 151.000 (du 15 au 19 juin) (+9% par rapport à 2013)
– Nombre de visiteurs « civils » 200.000 (du 19-21 juin) (+14% par rapport à 2013) dont 95.000 pour la seule journée de samedi
– Soit 11% de plus qu’en 2013 (édition précédente)
– 130 milliards de dollars de commandes et intentions d’achat, c’était 150 milliards en 2013, soit 986 avions et hélicoptères :
* Airbus : 421 appareils (valeur 50 milliards d’euros)
* Boeing : 331 appareils (valeur 50,2 milliards de dollars)
* ATR : 46 commandes fermes et 35 options (valeur 2 milliard d’euros)
* Airbus Hélicopter : 52 appareils vendus
Chez les motoristes, le bilan est également excellent :
* SNECMA / Safran / Général Electrics : 835 moteurs vendus
* Airbus Defence and Space contrat de 900 micro-satellites.

Étonnement
Presque tous les 10 mètres se trouvaient des points de vente de glaces et d’objets officiels du salon.

Avis
À part les pavillons déserts, c’est un événement très intéressant et passionnant. Dommage que le salon de déroule que tous les 2 ans et que le prochain soit en 2017.

Laisser un commentaire