Le retour des terrasses dès le 1er avril prochain ?

Les terrasses éphémères fleurissent pendant le Covid-19

Et si le succès des terrasses éphémères les faisait revenir ? La fin des terrasses éphémères ne signifie pas la fin des beaux jours en terrasse. Dès le premier avril vous pourrez à nouveau profiter des terrasses estivales ! Comme tous les ans, ces dernières fleurissent entre le premier avril et le 31 octobre pour le bonheur des Parisiens, des vacanciers et des touristes. Suite au Covid-19, la version 2022 des terrasses pourrait bien être un peu différente. Certains restaurateurs, inquiets, n’ont pas reçu l’autorisation qu’ils espéraient. Lorsqu’on comptait 12 000 terrasses estivales à Paris l’an dernier, elles ne pourraient être que 4 000 cette prochaine saison.

Rappelons que les terrasses éphémères se sont, petit à petit, étalées le long des trottoirs parisiens dès juin 2020, lors du premier déconfinement. Restaurateurs et cafetiers ont pu profiter des places de stationnement, rues aménagées pour piétons et trottoirs pour installer des terrasses construites de manière assez sommaire. Octobre 2020, quelques mois plus tard, signe le reconfinement et la fin de ces installations. Clap de fin ? Pas tout à fait ! Dès avril 2021, la Ville de Paris annonce le grand retour des terrasses  !

Nouvelles règles pour les nouvelles terrasses

Le dispositif qui vise à être pérennisé fait l’objet d’un nouveau Règlement des Étalages et Terrasses, mis en place à la suite d’une phase de concertation. Les restaurateurs ne sont pas les seuls concernés, les hôtels ou les commerces culturels peuvent également en profiter ! Le nombre de terrasses pourrait bien être divisé par 3 lors de cette prochaine session, la raison ? De nombreuses mairies d’arrondissement refusent de voir les terrasses s’installer sur les places de stationnement réservées aux personnes handicapées, aux taxis ou aux deux-roues, sur les emplacements dédiés aux trottinettes ou aux vélos ou encore sur les places de livraison. Les maires d’arrondissement ne sont d’ailleurs pas les seuls à donner leur avis, les demandes et extensions de terrasses nécessitent un triple avis pour être validées : celui de la mairie, celui du commissariat de proximité et celui des services de l’urbanisme.

Ces refus suffiraient à faire diminuer drastiquement le nombre de terrasses. Et parmi les restaurateurs qui sont parvenus à obtenir une autorisation de la Ville de Paris, certains n’ont pas la chance de bénéficier d’une terrasse aussi grande que celle de l’an dernier. Et ce ne sont pas les seules contraintes : les terrasses devront fermer à 22 heures, contrairement aux terrasses classiques qui peuvent rester ouvertes jusqu’à 2 heures du matin. Les restaurateurs devront s’acquitter d’une taxe pour occupation de l’espace public. La mairie de Paris a développé un outil qui permet de simuler le montant de cette taxe calculée en fonction de l’attractivité du quartier et de la surface de la terrasse. Autre nouveauté cette année : il existe des critères esthétiques à respecter. La municipalité souhaite en effet interdire les bâches, bois de palettes, barnums et toits sur les terrasses. En revanche, il reste possible d’installer des stores double pente parasols ou parapluies. Les établissements sont invités à laisser libre cours à leur créativité quant à la manière de décorer leurs terrasses, un concours récompensera la plus belle extension. Les terrasses végétalisées sont donc les bienvenues !

Les terrasses estivales ne font-elles que des heureux ? Rien n’est moins sûr. Si les bars, restaurants et amoureux des soirées au grand air attendent avec impatience le retour des terrasses, bon nombre de riverains craignent des nuisances sonores ou certaines difficultés d’accès à la voirie. Il ne tient qu’aux agents de la police municipale de faire respecter le nouveau règlement.

Voyons comment l’été parisien se profile ! Gageons que chacun saura être respectueux de ses voisins tout en profitant au mieux des températures clémentes et des plus beaux spots que la capitale a à offrir !


A propos Béatrix Benoist d'Anthenay

Rédactrice depuis 2019.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.