Roland-Garros, un tournoi presque à huis clos

Initialement prévu fin mai, le Grand Chelem parisien se déroule maintenant et jusqu’au 11 octobre. Ce rendez-vous incontournable de la saison de la terre battue accueille le public Porte d’Auteuil, en se pliant au protocole sanitaire pour limiter la propagation du Coronavirus.

Une organisation 2020 particulière

La Fédération Française de Tennis a fait le choix de décaler les dates de l’édition 2020 de Roland-Garros. Du 18 mai au 7 juin 2020, les tournois ont désormais lieu du 27 septembre au 11 octobre. La billetterie est ouverte depuis le 16 juillet pour le grand public. En raison de la pandémie actuelle, une jauge limite a été fixée à 1.000 personnes maximum, les organisateurs n’ont pas pu bénéficier de dérogations de la part du préfet. La moitié des sièges sont condamnés dans les courts principaux et dans les courts annexes.

Des parcours sanitaires avec des sens de circulation imposés ont été pensés en cas d’affluence trop importante. Les joueurs sont également soumis à un protocole strict et doivent subir tests PCR et dépistages, ils ont également l’obligation de loger dans les hôtels qui leur sont réservés en exclusivité avec interdiction d’en sortir, exception faite pour se rendre à l’un de leurs matchs.

Pluie, froid, ambiance maussade à Roland-Garros…

C’est la grisaille qui s’impose sur les courts en même temps qu’une ambiance un peu maussade. Pour la première fois, le coup d’envoi a été donné sur un court central au toit fermé, en raison des températures plutôt froides et du vent. L’Italien Jannick Sinner s’est imposé face au Belge David Goffin, sous les yeux d’une centaine de spectateurs seulement. Les conditions météorologiques sont difficiles pour les joueurs et inhabituelles pour Roland-Garros.

Côté spectateurs, l’ambiance semble également un peu morne, parapluies et parkas ont remplacé les habituelles lunettes de soleil et chapeaux. L’ambiance sur les courts est bien différente de celle des précédentes éditions, si joyeuse. Les organisateurs avaient bon espoir de pouvoir accueillir 11.500 spectateurs et doivent se contenter des 1.000 répartis sur les 16 courts. Les allées de Roland-Garros sont désertes et de nombreuses boutiques n’ont pas ouvert leurs stores. Les quelques spectateurs qui se sont aventurés Porte d’Auteuil sont libres de se rendre sur tous les courts avec un seul billet, ils peuvent profiter de placements privilégiés sur le central.

Une saison difficile pour les joueurs

Benoît Paire a su s’imposer en trois sets face au Sud-Coréen Soonwoo Kwon (7-5 ; 6-4 ; 6-4), rappelons qu’il n’avait plus remporté aucun match depuis le déconfinement. Jérémy Chardy est passé à un point de la victoire avant de se faire battre en cinq sets par l’Autrichien Jurij Rodionov, après 4h30 de match. Caroline Garcia est parvenue à s’imposer face à l’Estonienne Anett Kontaveit (6-4 ; 3-6 ; 6-4). Victoria Azarenka, ex numéro 1 mondiale, n’a pas apprécié de jouer sous la pluie, sur le court Suzanne-Lenglen, non abrité. Dérangée par les températures trop froides, elle s’est imposée 6-2 ; 6-1 avant de rejoindre la chaleur des vestiaires. Stan Wawrinka et Andy Murray se sont affrontés lors d’un match d’à peine 1h30, le Suisse s’est imposé face au Britannique. Le Français Gaël Monfils s’est fait éliminer dès le premier tour de Roland-Garros…

C’est une saison 2020 particulière qui s’annonce à Roland-Garros, on vous laisse suivre les matchs !

Béatrix Benoist d’Anthenay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.