Paris : le point sur les vélos et trottinettes en libre-service

Trottinettes, vélos, scooters, ces modes de circulation ont le vent en poupe dans les rues parisiennes. Si Vélib’ a révolutionné le vélo en libre-service, il existe aujourd’hui d’autres alternatives pour se déplacer en évitant les transports en commun dans la capitale.

La révolution urbaine, le Vélib’

Le Vélib’ évoque le vélo et la liberté à la fois et Paris est une des premières capitales mondiales à avoir mis en place un tel dispositif ! Fort de son succès, le concept a voyagé et le vélo en libre service parisien a fleuri aux Etats-Unis, en Allemagne, en Italie, à Londres, à Buenos Aires, …

Les premiers vélos parisiens en libre-service ont fait leur apparition à l’été 2007 dans le centre-ville en même temps que les stations qui permettent le retrait et la dépose des vélos. L’utilisateur peut emprunter un vélo 24h/ sur 24 dans l’une des stations, effectuer le trajet qu’il souhaite avant de déposer le vélo dans une autre station dédiée à cet usage. On trouve aujourd’hui des vélos mécaniques (verts) ou vélos électriques (de couleur bleue) pour répondre aux différents besoins. L’utilisateur de Vélib’ peut choisir un forfait journalier, au mois ou à l’année. Vélib’ compte aujourd’hui 1.400 stations.

Le vélo en ‘free floating’

En plus des Vélib’, de nombreux acteurs ont proposé des vélos en libre-service, sans station, les vélos sont disponibles partout et à tout moment. On a pu voir des vélos de toutes les couleurs stationner à divers endroits de la capitale, vélos gris, orange, jaunes ou vert pomme ont fleuri sur les trottoirs. La Mairie de Paris a tenté de réguler le secteur. Concurrence, pertes financières, incivilités et vandalismes ont mis un sacré coup de frein au vélopartage. En quelques mois seulement, les opérateurs privés ont déserté Paris. Scooters et trottinettes électriques, quant à eux, semblent se développer, peut-être non sans difficulté… Cityscoot, entreprise française, a même essaimé de Paris à Nice.

Les vélos électriques concurrents

Jump et Bolt proposent des vélos électriques, faisant concurrence à Vélib’. Ces acteurs disposent d’une flotte de 500 vélos chacun. Jump est de retour sur le marché, l’acteur a été racheté par Lime à Uber. Rouler avec un vélo électrique Jump coûte 1€ par déblocage puis 0,15€ par minute de trajet. Bolt semble s’imposer avec des prix plus bas : le déblocage du vélo est gratuit et la minute de trajet coûte 0,10€.

Quid des trottinettes en libre service ?

Trois grands acteurs, Lime, Tier et Dott, sont autorisés à proposer des trottinettes en libre service aux Parisiens à l’heure actuelle, ces dernières peuvent rouler pendant deux ans. La Mairie de Paris a retenu ces acteurs en prenant compte de trois critères : le respect de l’environnement, leurs méthodes de gestion et la sécurité de l’usager. Chaque marque propose jusqu’à 5.000 exemplaires de trottinettes. Plus de 2.000 emplacements sont prévus pour garer ces véhicules un peu partout dans la capitale, avec des bornes de recharge.

Lime est plus cher que ses concurrents, l’utilisateur d’une trottinette Lime ne peut pas utiliser un véhicule sans avoir un portefeuille virtuel d’au moins 10 euros au départ. Le déblocage coûte 1€ et l’utilisateur doit ensuite débourser 0,20€ par minute de trajet. Tier et Dott proposent les mêmes tarifs aux usagers : pas besoin d’un portefeuille minimal, il faut simplement compter 1€ par déblocage et 0,15€ par minute de trajet effectué.

Le vélo longue durée

La location longue durée se démocratise dans le secteur du vélo. La région Île-de-France a mis en place le Véligo. Certains salariés roulent en vélo de fonction, l’entreprise prend en charge une partie de la location.

Le vélo semble avoir trouvé sa place dans la vie des Parisiens, les entreprises du secteur peinent cependant à s’implanter durablement. L’avenir nous montrera ce que les pistes cyclables nous réservent.

Béatrix Benoist d’Anthenay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.