Quand Paris accueillait les Jeux Olympiques de 1924

Il y a presque cent ans, les JO se déroulaient pour la deuxième fois à Paris, du 4 mai au 27 juillet 1924. La première édition de 1900 aura été un peu contestée mais les compétitions ont su perdurer jusqu’à aujourd’hui et la Ville Lumière accueillera à nouveau les Jeux Olympiques en 2024, l’occasion de revenir sur la dernière édition parisienne.

Les JO en chiffres

Les Jeux Olympiques de 1924 constituent la 8ème édition des olympiades modernes. On dénombre 44 nations participantes et 3089 athlètes, dont 135 sont des femmes, il s’agit d’un record de participations féminines. 126 épreuves se sont déroulées lors de cette édition. 625 000 spectateurs ont profité du spectacle et 1000 journalistes étaient présents pour couvrir cet événement. 44 comités olympiques participaient au JO de Paris.

La France termine deuxième au classement général des Nations, loin devant les Etats-Unis et juste devant la Finlande qui impressionne par ses résultats.

Les participants

L’Afrique du Sud est le premier pays à ouvrir la marche lors du défilé des athlètes, les Australiens, Autrichiens, Brésiliens, Français, … suivent. Plus de 400 sportifs sont réunis et suivent le drapeau des Etats-Unis. La Grande-Bretagne est présente ainsi que la Nouvelle-Zélande, la Finlande, la Norvège,… la Yougoslavie ferme la marche. L’Allemagne est absente pour ces JO qui se déroulent trop peu de temps après l’armistice, qui a laissé des cicatrices sur la scène internationale. De nouveaux participants aux JO se sont rendus à Paris pour l’édition de 1924 : l’Irlande, la Lituanie, l’Equateur, les Philippines et l’Uruguay. Certains pays, qui avaient déjà participé à des épreuves de JO font leur première apparition aux Jeux d’été : la Lettonie et la Pologne.

Les compétitions sportives

Le rugby ouvre le bal des épreuves. Seules 3 équipes participent à cette épreuve, les Britanniques boudent le ballon ovale et l’hémisphère sud se désintéresse de cette compétition. Les Etats-Unis l’emportent rapidement contre la Roumanie et la France. Le football semble faire l’unanimité et l’Uruguay s’impose lors de cette épreuve. L’athlétisme reste le sport roi des JO, à l’image des jeux inspirés de la Grèce antique. Les Finlandais brillent dans les épreuves de courses de fond. Les Norvégiens dominent les épreuves de yachting, les Argentins les tournois de polo, la France se démarque dans les épreuves de cyclisme et le water-polo.

Les lieux des compétitions

Une grande partie des épreuves des JO s’est déroulée à Colombes, dans les Hauts-de-Seine, dans le stade Yves-du-Manoir, construit pour recevoir les épreuves. Il peut accueillir 60 000 spectateurs. Les vestiaires peuvent accueillir 1 200 athlètes avec douches chaudes et électricité, le summum du confort en cette année 1924.  Meulan-les-Mureaux, près de Paris, et le Havre accueillent les compétitions de yachting. Le tournoi de polo a lieu à Saint-Cloud et dans le parc de Bagatelle, dans l’ouest parisien. Le vélodrome de Vincennes accueille les épreuves de cyclisme, le bassin d’Argenteuil les épreuves d’aviron, le Vélodrome d’Hiver les épreuves de lutte, d’haltérophilie et de boxe. Le tir à la cible a lieu dans la Marne. Le stade nautique des Tourelles, piscine à ciel ouvert, est créé pour l’occasion.

Les nouveautés de 1924

  • Une cérémonie de clôture

Pour la première fois, cette édition 1924 des JO va proposer une cérémonie de clôture, cette première fois deviendra ensuite une sorte de norme, qui prend d’ailleurs la forme d’un grand show aujourd’hui.

  • Le déploiement des drapeaux

C’est depuis 1924 qu’on peut voir des drapeaux flotter pendant la cérémonie de clôture : celui du pays hôte, celui du prochain pays qui accueillera les JO et celui du Comité International Olympique.

  • Les innovations 

Un village olympique a été créé pour cette édition parisienne de 1924, il est constitué de baraquements en bois. On offre trois repas par jour aux athlètes qui ont, en plus, à leur disposition salon de coiffure, bureau de change, kiosque à journaux, bureau de poste, service de blanchissage, …

On note aussi l’utilisation d’une voiture équipée de matériel de téléphonie sans fil, révolutionnaire à l’époque.

  • Concourt d’art

Des concours d’art sont organisés en parallèle des épreuves sportives à l’occasion de ces JO parisiens. Les participants peuvent s’inscrire dans les épreuves suivantes : littérature, sculpture, peinture, architecture ou musique.

Les retombées 

Les Jeux olympiques sont salués comme une réussite dès le début des épreuves par les médias. Les compétitions sportives sont commentées pour la première fois en direct à la radio.

Le film, Les Chariots de Feu,  met en scène les JO de 1924, l’histoire s’inspire d’un coureur britannique, Eric Liddel.

Chaque édition des Jeux Olympiques apporte son lot de nouveautés, d’évènements remarquables et d’adrénaline, voyons de que dira la version des JO 2024 de Paris.

Béatrix Benoist d’Anthenay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.