Jeux Olympiques 2024

Le CIO (Comité International Olympique) a validé le13 septembre 2017 la victoire de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024.
La capitale devra maintenant se préparer pour accueillir les JO dans un peu moins de 7 ans et quelques défis devront être surmonté. Les derniers JO à Paris ont eu lieu en 1924.

Dates des JO
Il se dérouleront du 2 au 18 août 2024 mais le football commencera le 31 juillet.

Budget
Le budget présenté au CIO est de 6,2 milliards €, réparti principalement :
– 3 milliards consacrés à l’organisation (financé par le COJO (comité d’organisation des Jeux olympiques), le sponsoring et la billetterie.
– 3 milliards consacré à la construction d’équipements sportifs et les infrastructures non sportives est versé par des fonds privés.
Mais les dépassements budgétaires sont récurrents depuis les JO de Séoul en 1988 dont le ratio budget prévisionnel et budget réel est de 3 (2 si on ne prend pas en compte ceux de Pékin 2008 où les dépenses ont été totalement sous évalués (budget prévisionnel : 2,6 milliards $ et budget réel : 32 milliards $, ratio de 12 !)).
Le budget des JO de Los Angeles de 1984 a été respecté car il n’y a eu aucun concurrent et de facto pas de sous estimation du budget pour gagner.
Concernant ceux de Tokyo de 2020, il semblerai, pour le moment, que les dépenses soient respectés.

Quelles sont les recettes que Paris peut espérer engranger ?
Entre 5,3 milliards et 10,7 milliards d’euros de retombées économiques, selon Centre de droit et d’économie du sport (CDES). Et environ 250 000 emplois pourraient être pérennisés en Ile-de-France.
Certains secteurs pourraient être aussi pérennisés comme le bâtiment, le tourisme et les infrastructures franciliennes, comme le « Grand Paris Express » et ses lignes de métro dont les sections en liens directs avec les équipements des JO seront les 1ères à sortir de terre, le reste sera fait surement au fur et à mesure.

Équipements
D’après le dossier de candidature, les principaux équipements pour les jeux sont déjà existant, comme le Stade de France accueillera les cérémonies d’ouverture et de clôture et les épreuves d’athlétisme, le Parc des Princes pour le football, le stade Jean-Bouin pour le rugby à sept, et l’Arena 92 de Nanterre convernera les compétitions d’haltérophilie, de gymnastique et de trampoline.
La mairie de Paris mettra son patrimoine aussi en service comme le beach-volley au Champs de Mars, tir à l’arc aux Invalides, escrime dans le Grand Palais, équitation au Château de Versailles, etc…
L’épreuve de voile se déroulera à Marseille et le surf (nouvelle discipline en 2020) se déroulera soit à Lacanau, Hossegor et Biarritz, qui ont fait acte de candidature, ou Paris, avec un projet de bassin à vague artificielle.

Laisser un commentaire