Dans les coulisses de Radio France

Une visite guidée de la Maison de la Radio, ça ne vous tente pas ? Eh bien, vous auriez tort de vous en priver.

Histoire de la maison
La visite commence par l’explication de la création de la Maison de la Radio, conçu par l’architecte Henry Bernard. Le bâtiment fut construit entre 1954 et 1963 pour regrouper les différentes radios publiques françaises au sein d’un même bâtiment et son emplacement résulte de sa proximité avec l’émetteur de la Tour Eiffel.
Le bâtiment fut construit en forme de cercle pour des raisons d’acoustique et ressemble à un château fort avec mur extérieur et son donjon, haut de 68 mètres.
Tous les studios commencent par le numéro 1 à cause de la dénivellation, d’environ un étage, entre la rue Raynouard et la Seine.
Les vitres, côté Seine, haute de 11 mètres étaient les plus grandes jamais conçues lors de l’inauguration.
Lors de la rénovation, quatre passerelles traversant le bâtiment central furent créées pour faciliter le traverser du bâtiment parce qu’il fait 500 mètres de diamètre.
Le logo de Radio France ressemble au bâtiment.

On apprend que Radio France a quatre Orchestres et chœurs permanents Orchestre national de France, Orchestre philharmonique de Radio France, Chœur de Radio France, Maîtrise de Radio France.

Studio 104
Lors de la visite du studio 104, la répétition de « Verso già l’alma col sangue » de Haendel avait lieu pour le concert du soir même (du 11 mars 2017 à 18h), interprétés par : Julie Fuchs (soprano) et Emmanuelle Haïm (au clavecin) et Atsushi Sakai (violoncelle et non visible sur cette vidéo).
Son temps de réverbération de 1,6 secondes est idéal pour des concerts mais est insuffisant pour de la musique classique. Ce studio reçoit tout type de concerts.

Auditorium
L’auditorium a été créé suite à l’obligation de mise aux normes de sécurité du bâtiment et remplace les studios 102 et 103.
Dans l’auditorium, un orgue a été installé dont le piano peut être déplacé.
Les parois de calcaire sont recouvertes de bois pour ses qualités de réverbération, permettant d’avoir un temps de réverbération de 1,9 secondes, temps indispensable pour la musique classique.
Pendant la visite, l’Orchestre national de France était en train de répéter dans l’Auditorium. Dans ce groupe, les musiciens ne sont que des amateurs allant de 7 ans (le plus jeune) à 87 ans (le doyen en 2016). Ces musiciens sont pris sur dossier, et pour les plus jeunes, ils suivent, comme pour la Maîtrise de Radio France, une scolarité spécifique alternant entre école et formations musicales.
Nous apprenons aussi que Radio France possède l’une des plus grande collection d’instruments de musique de France, cela permet entre autre d’éviter à certains musiciens de transporter leur instrument de musique (comme les contrebasses ou les timbales).

Studio 111
Ce studio permet d’enregistrer des feuilletons radiophoniques (comme La Guerre des mondes en 1938). Ils permettent de mettre d’exploiter de grands textes et programmes de création pour les diffuser à la radio. Ils sont joués par des comédiens pouvant interprétés plusieurs rôles. Plusieurs accessoires s’y trouver.

Plus d’infos :
Entrée : 10€ (à réserver à l’avance de préférence) et à réserver ici.

Laisser un commentaire