Élection du président de la MGP

La Métropole du Grand Paris (MGP) a été créé le 1er janvier dernier. Lors de la première assemblée tenue hier, les 209 conseillers métropolitains ont élu le député-maire LR de Rueil-Malmaison.

Premier président de la MGP
Patrick Ollier s’est félicité et s’est déclaré ému d’être élu comme président de la MGP parce qu’il a reçu 192 voies sur les 204 exprimées (207 votants, 12 bulletins blancs et trois nuls). Il s’est retrouvé seul en lisse pour ce mandat après le retrait jeudi de la candidature de Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux (Haut-de-Seine). Anne Hidalgo pourrait être élue première vice-présidente de la métropole.
La MGP regroupe 131 communes et plus de 7 millions d’habitants pour une superficie de 814 km² : Paris, les 123 communes des départements de la petite couronne (92, 93, 94), Argenteuil (Val-d’Oise) et six de l’Essonne, qui seront rassemblées en 12 territoires remplaçant les agglomérations déjà existantes.

Avec un long démarrage
La MGP commencera à statuer en matière d’aménagement et de logement qu’à partir de janvier 2017 et aura toutes ces compétences qu’en 2020. Elle devra collaborer avec les collectivités pour réaliser des aménagements.
Les moyens alloués à la MGP sont de 65 millions d’euros, à titre de comparaison, celui de Paris est de 8 milliards d’euros.

Laisser un commentaire