Les Moon trees (ou « arbres lunaire » ou « arbres de la Lune ») sont des arbres plantés à partir de graines ayant fait le voyage vers la Lune avec Stuart Roosa (pilote du module de commande) lors de la mission Apollo 14 en 1971.

Dans les années 1930, pour combattre les feux de forêt aux Etats-Unis et en Russie, des pompiers forestiers parachutistes pour fournir une réponse rapide aux feux de forêt éloignés. Ils furent appelés les smokejumper.

Parmi les smokejumper, se trouve le jeune Stuart Roosa âgé de 20 ans durant l’année 1953. Puis il devient s’engage dans l’US Air Force et est sélectionné comme astronaute en 1966.

En 1971, Stuart Roosa avec Alan Shepard et Edgar Mitchell partent en direction de le Lune lors de la mission d’Apollo 14.

Ed Cliff, chef du Service des forêts des États-Unis, contacte Stuart Roosa pour lui demander d’emporter différentes essences d’arbres pour qu’elles accomplissent un voyage dans l’espace.

Environ 500 graines de Pinus Saïda, Sycamore, de copalme d’Amérique, de séquoia à feuilles diffus (yew sequoia) et de Pseudotsuga menziesii.

Lors de sa décontamination, une erreur fut réalisée et une partie des graines furent perdue, seules 420 graines sur les 500 graines ont réussi à pousser.

Ces arbres sont majoritairement plantés lors du bi-centenaire de l’indépendance des Etats-Unis à partir de 1976.

Les moon trees de génération suivante sont plantés à travers le monde dont un en banlieue parisien, à l’arboretum du Val-des-Dames à Gretz-Armainvilliers. Il fut offert par la fille de Stuart Roosa, Rosemary Roosa, en décembre 2015, et est un Carya Lacinié. Il fut mis en serre pendant environ un an et fut planté par la suite.

Malheureusement, en août 2020, l’arbre n’existe plus, seul la pancarte et la souche sont encore sur place.