Les noms des stations de métro parisien se féminisent

Les hommes célèbres laissent des traces dans l’Histoire : musées, écoles, rues, stations de métro, … prennent leur nom. A Paris, s’il est assez facile de citer le nom de plusieurs stations de métro qui portent le nom d’hommes (François Mitterrand, Jean Jaurès, Guy Môquet, …), les stations plus féminines se comptent sur le doigt d’une seule main.

Les femmes, peu présentes via les stations de métro

Sur 302 stations, seules quatre portent le nom d’une femme : ‘Louise-Michel’ sur la ligne 3, Marie Curie partage le nom d’une station avec son mari Pierre : ‘Pierre et Marie Curie’ sur la ligne 7. Marguerite de Rochechouart de Montpipeau, religieuse et abbesse de Montmartre partage le nom de la station ‘Barbès – Rochechouart’ avec le républicain et révolutionnaire Armand Barbès. La station de métro Europe, sur la ligne 3, a été rénovée en l’an 2 000, la station a reçu un aménagement culturel à l’occasion de la célébration du centenaire du métro. En 2018, Valérie Pécresse, alors présidente de la région Île-de-France, décide de renommer ladite station sous le nom de ‘Europe-Simone-Veil’ en hommage à l’ancienne ministre de la Santé et première présidente du Parlement européen, disparue en juin 2017.

Deux nouvelles stations parisiennes se féminisent sur la ligne 4

La ligne 4 se prolonge en direction de Bagneux, les travaux ont avancé, le gros œuvre est terminé, la voie est posée et les équipements ne sont pas loin d’être installés. Les lignes 4, 11, 12, et 14 accueilleront de nouvelles stations. Qui dit nouvelles stations dit nouveaux noms ! Et ce sont les Franciliens qui ont choisi ! Environ 30 000 personnes ont joué le jeu et voté en ligne pour trancher quant aux noms des futures stations de la ligne 4. Pour chacune des deux nouvelles stations à nommer, trois noms ont été proposés (à la suite d’un travail collaboratif entre les villes de Bagneux, Montrouge et de la RATP).

Parmi les propositions pour nommer l’arrêt marquant le terminus de la ligne 4 à Bagneux, les votants ont pu choisir entre ‘Champ des Oiseaux’,  ‘Nina Simone’ ou ‘Lucie Aubrac’. Le nom retenu viendrait s’ajouter à ‘Bagneux’, les Franciliens ont retenu le nom de Lucie Aubrac, nommant la future station ‘Bagneux – Lucie Aubrac’. Concernant la future station située à Montrouge, les propositions étaient ‘Fort de Montrouge’, ‘Coluche’ ou ‘Barbara’, c’est cette dernière qui a été retenue ! Petit clin d’œil à l’Histoire, Barbara est enterrée au cimetière parisien de Montrouge, auquel on peut accéder par une des sorties de la station. La station ‘Barbara’ devrait être mise en service fin 2021 tout comme la station ‘Bagneux – Lucie Aubrac’ située à l’autre bout de la ligne.

Lucie Aubrac (1912-2007) était une résistante qui a lutté pour que la France retrouve sa liberté lorsqu’elle était occupée par les Allemands, pendant la Seconde Guerre Mondiale. Elle a participé à la création du Mouvement de la Paix et s’est également engagée auprès d’Amnesty International au sortir de la guerre.

Barbara (1930-1997) était auteure-compositrice-interprète et célèbre pour plusieurs chansons. Sa poésie, l’harmonie des compositions et la finesse de ses interprétations ont assuré à Barbara un public fidèle pendant 40 ans. L’interprète a également joué dans plusieurs films et dans quelques pièces musicales.

Les votes pour ces noms féminins ont été massifs, ces deux grandes figures féminines originaires d’Île-de-France semblent très appréciées des Franciliens. Peut-être qu’à l’avenir, d’autres femmes donneront leur nom à de célèbres constructions.

Béatrix Benoist d’Anthenay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.