Paris Face Cachée, le point sur l’édition 2020

Sans titre:Users:user:Desktop:paris secret.jpg

Les fans des lieux insolites ont pu satisfaire leur curiosité le dernier weekend de janvier. Plus de 120 lieux cachés ont ouvert leurs portes aux visiteurs entre le 31 janvier et le 2 février 2020. L’occasion d’infiltrer des endroits confidentiels. Retour sur l’événement qui est un succès chaque année.

Le principe de l’événement

Paris Face Cachée n’est pas nouveau. Le but ? Faire découvrir des lieux inconnus ou non-ouverts au grand public. Chaque visite est une expérience unique et décalée qui peut se faire en groupe ou en visite privée. L’agence d’évènements ‘A Suivre’ organise Paris Face Cachée pour la Ville de Paris. Les Franciliens ont trois jours pour vivre des expériences insolites. Les curieux peuvent risquer l’inédit, franchir l’interdit et s’offrir des parenthèses artistiques. Ce sont les trois types d’expériences mystérieuses que l’on peut choisir sur le site dédié parisfacecachee.fr.

Les responsables de différents lieux mettent en lumière leurs structures à travers des visites originales. Cette sorte de festival est aussi l’occasion de rencontrer des personnalités atypiques, des métiers méconnus ou des savoir-faire passionnants. Autre particularité de l’événement : il n’est pas possible de prévoir son programme longtemps à l’avance. Les aventures proposées ne sont mises en ligne que quelques jours avant le début des festivités et toutes les réservations se font en ligne, gratuites ou payantes. On reçoit les détails de l’événement et précisions concernant le lieu du rendez-vous par e-ticket après achat du billet. Il faut donc accepter la règle du jeu et se lancer dans une expérience sans savoir qui l’organise ni où elle vous conduira.

Sans titre:Users:user:Desktop:paris caché.jpg
Sans titre:Users:user:Desktop:paris face cachée.jpg

L’édition 2020 de Paris Face Cachée

11.000 places étaient disponibles cette année. Le site Paris Face Cachée était accessible à partir du 21 janvier. Les prix des activités étaient particulièrement attractifs : certaines étaient gratuites et il fallait débourser 27 euros pour les plus chères, de quoi attirer tous les budgets. Beaucoup d’activités étaient adaptées aux familles ou aux groupes, là encore, il y en avait pour tous les goûts !  

Comme à son habitude et pour la neuvième fois, Seine-Saint-Denis Tourisme était partenaire de l’opération. 80% des aventures proposées cette année étaient de  nouvelles expériences qui n’étaient pas proposées l’année dernière. La programmation disponible sur le site invitait le visiteur à faire un choix entre une activité inédite (aventure unique et créée sur mesure dans un lieu habituellement ouvert au public), une expérience interdite (découverte de lieux habituellement fermés au public) ou une parenthèse artistique (spectacle en lien avec un lieu et rencontre avec les artistes).

Les visiteurs de l’édition de Paris Face Cachée 2020 ont pu découvrir le tribunal de grande instance, chiner aux puces de Saint-Ouen, plonger dans l’ambiance des lupanars du XIXème siècle ou se rendre dans le plus vieux cimetière animalier du monde. Les Pompiers de Paris ont été mis à contribution : des visites de l’état-major étaient prévues. Les voyeurs ont pu s’extasier devant l’appartement de Boris Vian à Montmartre et les artistes en herbe ont pu s’émerveiller devant des œuvres de street-art.  Certaines aventures étaient particulièrement ludiques, les plus aventuriers ont en effet pu partir à la recherche de la pierre philosophale ou plonger au pays du Tigre.

Cette année encore, les Parisiens ont du se battre pour découvrir la face cachée de la Ville lumière.  La raison ? Les lieux présentés souhaitent rester anonymes et ne participent qu’une ou deux fois maximum à l’événement. Ces journées uniques offrent aux Parisiens, le temps d’un weekend, de devenir des touristes dans leur propre ville et de s’émerveiller devant la beauté des lieux insolites, parfois cachés juste en bas de chez eux.

Béatrix Benoist d’Anthenay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.